La Sandrinette


Attention: pour bien apprécier la Sandrinette il faut être patient, plus d'un mois d'attente, un regard langoureux...

Il faut:

- 8 mandarines, (normales ou 12 petites),

- 1 l de Rhum (je dit bien 1 litre),

- 250 g de sucre,

- 1 dizaine de grains d'anis,

- une gousse de vanille,

- un petit bout de gingembre frais.

Pour la préparation amoureuse:

Laver les mandarines, retirer les zestes à l'aide d'un couteau "espécial" (on dit "économe"), presser le jus des mandarines, disposer dans un bocal (de plus d'1l) les zestes, le rhum, ajouter le jus, les grains d'anis, le petit morceau de gingembre (he!he!) l'écraser ou le raper très fin et plouf dans la mixture.

Vous laisser macérer 1 mois mais chaque jour vous devez vous rendre devant le bocal, l'ouvrir et tout en maintenant votre nez à moins de 20 cm de l'ouverture réciter ou déclamer des vers d'amour pendant 5mn, vous verrez au fil du temps apparaître des petits coeurs dans le bocal.

Après ce temps, filtrer le liquide en le passant à travers un filtre d'amour (bon un filtre pour le café fera aussi bien l'affaire).

Faire fondre le sucre dans un 1/2 verre d'eau légèrement tiédie de façon à ce que le sucre (en poudre et non raffiné) soit bien fondu.

Le mélanger à la "liqueur", mettre en bouteille, laisser reposer 15 jours à l'ombre de la lumière.

Pour la dégustation plusieurs écoles s'affrontent:

- il y a les pressés qui servent cela bien frais avec des glaçons et sur canapé vite fait bien fait en appéritif quoi

- il y a les "jouissifs" qui préfèrent attendre la fin du repas remplir doucement un verre à liqueur du tendre liquide, le réchauffer douceemnt à la chaleur de mains moites et caressantes (tout un art) avant de consommer avec délectation etc....

- il y a les "baratineurs" ceux là ils causent tellement qu'ils en oublient de boire la précieuse boisson


Cette recette provient du site "Les Coquetels du Café du Coin", sur http://www.demey.org/coktails/